La Royal attitude !

17 mai 2007

MERCI

Ca y est, nous avons choisi notre Président de la République pour les ans à venir...

Merci à tous d'avoir contribué au succès de ce blog, vous avez été plus de 26000 à le visiter, et d'avoir participé à rétablir la vérité sur Mme Royal.

Vive la France !

Posté par noroyal à 17:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 avril 2007

Une perle !

Stéphane Bern et quelques autres se lâchent sur Ségolène Royal lors de l’émission de Thierry Ardisson sur Paris Première.

http://www.dailymotion.com/video/xmmq3_segolene-ca-se-sent-que-cest-toi

Posté par noroyal à 13:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Les tribunaux chinois

La bourde de Ségolène Royal (relevée par Le Parisien) lors de son déplacement en Chine :

« J’ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu’en France. Vous voyez avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison » a déclaré la candidate socialiste.

Posté par noroyal à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Article Métro: POPULARITE !

C'est avec plaisir que je découvre que ce blog est cité dans un article de Métro que vous pouvez lire à l'adresse suivante:

http://metrofrance.com/fr/article/2006/12/03/19/0946-35/

Posté par noroyal à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2007

Immigration

« A moins de quatre semaines du premier tour, les Français ne savent toujours pas quelle est la ligne du PS et de sa candidate en matière d’immigration. Sur ce sujet important comme sur tant d’autres, Mme Royal n’a manifestement pas les idées claires  ».

Xavier Bertrand et Rachida Dati

Posté par noroyal à 17:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 mars 2007

Airbus : Ségolène Royal crée un faux espoir

Face aux difficultés que rencontre Airbus, que propose Madame Royal ? D’abord un moratoire. La candidate socialiste est championne pour reculer devant les difficultés. C’est grave. Reculer devant les problèmes, c’est plonger les salariés d’Airbus dans l’anxiété alors que cette entreprise a besoin de réponses.
Quant à sa proposition de faire entrer dans le capital d'EADS les huit régions françaises concernées par l'aéronautique, la candidate socialiste crée un faux espoir. D’abord parce qu’une participation des régions serait financièrement intenable. Les régions pourraient investir quelques dizaines ou centaines de millions d'euros là où ce sont plusieurs milliards d’euros qui sont nécessaires pour recapitaliser le groupe. Ensuite parce qu’une participation des régions serait dommageable pour la gouvernance même de l’entreprise quand chacun s’accorde à reconnaître qu’une des grandes difficultés d’Airbus est précisément la dilution des responsabilités et celle du pouvoir de décision. Les Allemands et les Français font le même constat. En outre, ce n’est pas le rôle des régions d’être actionnaires de grands groupes industriels. D’ailleurs, la loi interdit à toute collectivité locale d’entrer dans le capital d’une entreprise privée. En revanche, l’UMP attend des régions qu’elles remplissent pleinement leur rôle dans le cadre de la politique de développement économique qui est de leur compétence vis-à-vis des entreprises sous-traitantes et des entreprises de la filière aéronautique.

Posté par noroyal à 18:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Discours de Villepinte

A Villepinte, Ségolène Royal s’est résolument employée à gommer dans son discours tous les sujets sensibles, tous les sujets qui fâchent. Elle a passé sous silence les vrais problèmes de la société française.

Sur les retraites. Aucune mise en perspective de la seconde étape de la réforme des retraites programmée en 2008. Elle s’est contentée de faire des promesses !

Sur les personnes âgées et la dépendance.
Elle ne dit pas la vérité. Dans ce domaine, des choix courageux devront être faits. Ils sont devant nous.

Sur la santé. Des promesses de dépenses nouvelles, des annonces de dispositifs déjà existants. Or, on sait bien que les problèmes de santé vont augmenter de manière considérable dans les dix années qui viennent. Est-ce crédible de ne pas parler de santé dans un pays où le nombre de personnes de plus de 80 ans va doubler ?

Sur la croissance. Comment relancer le moteur de la croissance si ce n’est par le travail ? Là encore, Madame Royal ne dit pas la vérité. Elle veut maintenir les 35 heures, et en même temps dit vouloir revaloriser le travail. Elle refuse de regarder en face les réalités qui fâchent qui sont celles de la compétitivité de l’économie française, de l’attractivité du site France, de la fiscalité française, de notre droit du travail et de ses complexités.

Sur l’environnement. Un discours une fois de plus révélateur. Elle a zappé comme par hasard la question du nucléaire après avoir il y a quelques semaines annoncé qu’elle allait réduire la part du nucléaire dans l'approvisionnement énergétique de notre pays.

Sur les jeunes. Elle ne dit pas si sa proposition d’un service civile sera obligatoire ou volontaire.

Sur la fiscalité. Le silence le plus assourdissant. Quel vont être les conséquences fiscales du programme de Ségolène Royal ? A aucun moment, elle ne mentionne la politique fiscale. Elle dissimule. Elle n'a pas abordé la question de la CSG retraite ou de l'impôt sur le revenu. alors que ses promesses seront nécessairement financées par la hausse de la fiscalité.

Sur l’éducation. Rien sur le travail des enseignants. Pourtant, il y a quelques mois, elle s’est exprimée de manière très claire sur ce sujet en demandant aux professeurs d’effectuer 35 heures de présence dans les classes.

Dissimulation, absence de vérité, absence de sincérité sur tous les sujets qui fâchent. Madame Royal tient un double langage. Tout un programme ... A vous de juger !

Posté par noroyal à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Démission D'Eric Besson

C’est sans doute avec une grande lucidité qu’Eric Besson, spécialiste des questions économiques au parti socialiste refuse de cautionner le coût du programme de Ségolène Royal, et préfère présenter sa démission.

Face à une telle défection, on ne peut que constater que Madame Royal qui se félicitait récemment de l’harmonie de son équipe a une conception bien dissonante de l’harmonie...

Posté par noroyal à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Airbus : l'ignorance de Ségolène Royal

Lors de son passage sur i-télé aujourd’hui, la candidate socialiste appelée à commenter les décisions liées à la restructuration industrielle d’Airbus a donné une nouvelle preuve de sa méconnaissance des dossiers.

En effet, elle n’a pas hésité à déclarer que la gestion de l’entreprise aurait été meilleure si les salariés avaient été associés à son conseil d’administration ! La candidate du Parti socialiste ignore-t-elle que le conseil d’administration d’Airbus France compte deux représentants des salariés ?

Une fois encore, la députée de Melle propose de faire ce qui existe déjà à savoir associer les salariés aux décisions stratégiques des grandes entreprises.

Yves Jégo
Député de Seine-et-Marne

Posté par noroyal à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2007

Le retour des disparus!!!

Combien de fois Ségolène Royal va-t-elle modifier sa stratégie de campagne ?

Changement de slogan, énième remaniement d’équipe. Les difficultés de la candidate socialiste à diriger et organiser une fois pour toute sa campagne présidentielle témoignent d’un manque visible de stratégie qui en découle.
L'épisode Eric Besson, le secrétaire national à l'Economie du PS qui a démissionné la semaine dernière était la preuve indiscutable de l’impossibilité de la candidate à tenir les promesses de son « pacte présidentiel » mais aussi de son incapacité à rassembler sa famille politique.   
Elle voulait être moderne, faire preuve d’initiatives, mener une campagne d’ouverture, indépendante du parti … Mais voilà, à l’image de son programme, Ségolène Royal retourne vers ce bon vieux socialisme et vers ses vieux démons !!
Et la voici, avec les mêmes qu’il y a cinq ans, DSK, Fabius, Aubry, Mauroy, Jospin… à défendre un projet socialiste archaïque, le même qui a fait tant de ravages notamment dans le domaine économique et social. Rien de neuf, donc, que du vieux !!!
Comment ne pas douter , alors, de l’échec de sa stratégie de campagne en revenant ainsi sur sa volonté de ne pas intégrer les éléphants socialistes et les candidats perdants de l’investiture ? Comment ne pas douter de l’impasse dans laquelle se trouve Ségolène Royal pour en appeler à Lionel Jospin, lui qui a tenu tant de mépris à son égard. Elle ne voulait pas d’eux !!!  Elle aurait tant voulu leur montrer qu’elle y arriverait sans eux. Mais elle a échoué...

Sûrement le début de la fin pour Ségolène, car on le sait très bien, un éléphant ça trompe énormement... alors plusieurs!!!

Posté par noroyal à 16:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]