27 février 2007

Le retour des disparus!!!

Combien de fois Ségolène Royal va-t-elle modifier sa stratégie de campagne ?

Changement de slogan, énième remaniement d’équipe. Les difficultés de la candidate socialiste à diriger et organiser une fois pour toute sa campagne présidentielle témoignent d’un manque visible de stratégie qui en découle.
L'épisode Eric Besson, le secrétaire national à l'Economie du PS qui a démissionné la semaine dernière était la preuve indiscutable de l’impossibilité de la candidate à tenir les promesses de son « pacte présidentiel » mais aussi de son incapacité à rassembler sa famille politique.   
Elle voulait être moderne, faire preuve d’initiatives, mener une campagne d’ouverture, indépendante du parti … Mais voilà, à l’image de son programme, Ségolène Royal retourne vers ce bon vieux socialisme et vers ses vieux démons !!
Et la voici, avec les mêmes qu’il y a cinq ans, DSK, Fabius, Aubry, Mauroy, Jospin… à défendre un projet socialiste archaïque, le même qui a fait tant de ravages notamment dans le domaine économique et social. Rien de neuf, donc, que du vieux !!!
Comment ne pas douter , alors, de l’échec de sa stratégie de campagne en revenant ainsi sur sa volonté de ne pas intégrer les éléphants socialistes et les candidats perdants de l’investiture ? Comment ne pas douter de l’impasse dans laquelle se trouve Ségolène Royal pour en appeler à Lionel Jospin, lui qui a tenu tant de mépris à son égard. Elle ne voulait pas d’eux !!!  Elle aurait tant voulu leur montrer qu’elle y arriverait sans eux. Mais elle a échoué...

Sûrement le début de la fin pour Ségolène, car on le sait très bien, un éléphant ça trompe énormement... alors plusieurs!!!

Posté par noroyal à 16:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Le retour des disparus!!!

    Le début de la fin pour Ségolène ?

    SI SEULEMENT C'ÉTAIT VRAI !!!

    Posté par Grand Daim, 27 février 2007 à 22:13 | | Répondre
  • Reine d'un jour...

    Votre analyse est bonne sur le fond. Mais je suis persuadé que les choses se sont passées ainsi :
    1er acte : Mlle ROYAL se paye la tête des éléphants en inventant ses fameux débats participatifs qui lui permettent de se faire élire comme candidate socialite par les gens des préaux. Résultat : grosse rancoeur et rancune accumulées chez lesdits éléphants.
    2ème acte : Mlle ROYAL se répand en gaffes et "nullitudes" en France et jusque sur la scène internationale. Résultat : les éléphants constatent le désastre et se demandent comment faire pour la remplacer pour sauver les meubles de leur Parti en déclin.
    3ème acte : Mlle ROYAL proclame à tous vents qu'elle a "réussi" à convaincre les éléphants de venir à sa botte et, cerise sur le gâteau (sic JOSPIN lui-même.résultat : tiens, tiens, Mlle ROYAL a finalement plus d'envergure qu'on ne croyait ???
    4ème acte : (dans la coulisse) les éléphants sonnent le tocsin, se réunissent en cachette pour trouver d'urgence une solution. Il leur apparaît évidemment impossible de remplacer Mlle ROYAL. Résultat : ils décident sans elle de revenir l'encadrer massivement tous ensemble et de lui sauver la face en la laissant dire qu'elle est l'auteur de cet évènement.
    5ème acte : le 22 avril 2007, la reine des planches et des préaux meurt sur la scène et la troupe des intermittents ringards se dispute pour savoir à qui la faute. Espérons-le...

    Posté par csérieux, 28 février 2007 à 09:49 | | Répondre
  • La culture : grande absente du « pacte présidentiel » de Ségolène ROYAL

    L’intégralité du programme culturel de Ségolène ROYAL se résume à deux propositions, 2 sur 100 : quelle ambition ! Les voici dans leur intégralité : « Soutenir la création et l’emploi culturels » et « inscrire l’éducation et la pratique artistiques à tous les niveaux de la maternelle à l’université ». C’est tout ! Une véritable honte pour le milieu culturel. D’autant qu’une fois encore, le programme de Ségolène ROYAL est creux et se résume à de simples intentions... on est loin du projet culturel de Nicolas SARKOZY, dont voici les principaux éléments :

    Un budget mieux orienté

    En termes financiers, Nicolas SARKOZY veut augmenter et protéger le budget consacré au ministère de la culture, sans jouer sur les périmètres. Concrètement, il souhaite réorienter les crédits du ministère de la culture sur les aides à la création et les politiques d'acquisition des œuvres, plutôt que sur les dépenses de fonctionnement.

    Il construira par ailleurs un dispositif pérenne d'indemnisation du chômage des artistes et techniciens intermittents du spectacle, en concertation avec les partenaires sociaux.

    Une « démocratisation culturelle »

    Nicolas SARKOZY souhaite mettre l'éducation artistique à l'école au cœur de la démarche de démocratisation culturelle. Il veut permettre aux jeunes qui ont un talent et un engagement artistiques de les valoriser pour l'accès aux grandes écoles et dans les parcours universitaires.

    Il propose également de lever tous les obstacles au mécénat et aux fondations. Il souhaite pour cela encourager l'intervention privée en fixant des obligations de résultats aux établissements publics culturels pour l'association de partenaires privés. Enfin, Nicolas SARKOZY demandera l’instauration de la gratuité dans les musées.

    Un véritable service public de la culture

    Nicolas SARKOZY souhaite accroître les obligations des chaînes publiques en matière d'émissions culturelles, notamment à des heures de grande écoute. Il veut aussi ouvrir davantage l'accès aux éléments du patrimoine d'habitude fermés au public.

    En complément, le candidat de l’UMP prône le développement de l'accès à la culture par Internet, en créant des sites gratuits d'accès aux œuvres tombées dans le domaine public ou financées par des fonds publics. De plus, il s’engage clairement en faveur de la numérisation des archives nationales.

    Une politique culturelle plus efficace

    Nicolas SARKOZY propose de confier l'attribution des aides à la création à des agences indépendantes, composées d'experts, d'artistes et de représentants du public. Il veut également créer une instance de pilotage unique de la politique culturelle de la France à l'étranger, sur le modèle du Goethe Institut par exemple.

    Un rayonnement international de la culture française

    Nicolas SARKOZY veut accentuer notre présence culturelle à l’étranger, notamment en Asie et en Amérique. Il souhaite par ailleurs accroître les moyens de l'enseignement du français à l'étranger et de l'aide à la formation des enseignants dans les pays en voie de développement.

    Le candidat de l’UMP veut en outre permettre à la place parisienne de s'imposer sur le marché de l'art, en demandant à nos partenaires européens une réduction du taux de TVA à l'importation des œuvres. Enfin, Nicolas SARKOZY souhaite développer une politique de recrutement, d'accueil et de formation en France des futures élites artistiques étrangères.

    Voilà un véritable projet culturel. Voilà une réelle ambition pour notre pays. A ceux qui voudraient commenter le projet de Nicolas SARKOZY, ce blog est fait pour ça : à vos commentaires !

    Louis BAPTISTE

    http://opinionpolitique.canalblog.com

    Posté par Louis BAPTISTE, 01 mars 2007 à 16:05 | | Répondre
  • :-)

    BRAVO pour le blog et rendez-vous le 6 mai 2007 pour fêter la victoire de notre futur Président de la République Nicolas SARKOZY !

    Amicalement ;

    Louis BAPTISTE

    Posté par Louis BAPTISTE, 02 mars 2007 à 22:41 | | Répondre
Nouveau commentaire