07 mars 2007

Discours de Villepinte

A Villepinte, Ségolène Royal s’est résolument employée à gommer dans son discours tous les sujets sensibles, tous les sujets qui fâchent. Elle a passé sous silence les vrais problèmes de la société française.

Sur les retraites. Aucune mise en perspective de la seconde étape de la réforme des retraites programmée en 2008. Elle s’est contentée de faire des promesses !

Sur les personnes âgées et la dépendance.
Elle ne dit pas la vérité. Dans ce domaine, des choix courageux devront être faits. Ils sont devant nous.

Sur la santé. Des promesses de dépenses nouvelles, des annonces de dispositifs déjà existants. Or, on sait bien que les problèmes de santé vont augmenter de manière considérable dans les dix années qui viennent. Est-ce crédible de ne pas parler de santé dans un pays où le nombre de personnes de plus de 80 ans va doubler ?

Sur la croissance. Comment relancer le moteur de la croissance si ce n’est par le travail ? Là encore, Madame Royal ne dit pas la vérité. Elle veut maintenir les 35 heures, et en même temps dit vouloir revaloriser le travail. Elle refuse de regarder en face les réalités qui fâchent qui sont celles de la compétitivité de l’économie française, de l’attractivité du site France, de la fiscalité française, de notre droit du travail et de ses complexités.

Sur l’environnement. Un discours une fois de plus révélateur. Elle a zappé comme par hasard la question du nucléaire après avoir il y a quelques semaines annoncé qu’elle allait réduire la part du nucléaire dans l'approvisionnement énergétique de notre pays.

Sur les jeunes. Elle ne dit pas si sa proposition d’un service civile sera obligatoire ou volontaire.

Sur la fiscalité. Le silence le plus assourdissant. Quel vont être les conséquences fiscales du programme de Ségolène Royal ? A aucun moment, elle ne mentionne la politique fiscale. Elle dissimule. Elle n'a pas abordé la question de la CSG retraite ou de l'impôt sur le revenu. alors que ses promesses seront nécessairement financées par la hausse de la fiscalité.

Sur l’éducation. Rien sur le travail des enseignants. Pourtant, il y a quelques mois, elle s’est exprimée de manière très claire sur ce sujet en demandant aux professeurs d’effectuer 35 heures de présence dans les classes.

Dissimulation, absence de vérité, absence de sincérité sur tous les sujets qui fâchent. Madame Royal tient un double langage. Tout un programme ... A vous de juger !

Posté par noroyal à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Discours de Villepinte

Nouveau commentaire